Neige à MANTET

En général, je n’est pas grand chose à faire. Bon à part, la compta, le boulot à la mairie, la vaisselle, les repas, le traitement des factures, un peu de couture, quelques meubles en cartons, et n’oublions le traitement de la laine (cardage, feutrage, fillage, lavage….), m’occuper du petit canaillou qui vit avec nous, n’oublions pas non plus son cher papa qui a besoin de sa dose quotidienne d’amour (rien de graveleux, rassurer vous, juste un bisous de temps en temps et un peu d’écoute) et pour le reste, heureusement, le papa en question, fait a peu près tout le reste des corvées. Fin, en gros rien qui compte pour l’ensemble de la population machiste ou féministe, (c’est souvent pas très éloigner) de ce pays et qui ne m’oblige à sortir de mon trou.
Mais figurez vous qu’aujourd’hui, outre la visite semestrielle chez le pédiatre, j’avais prévu de me présenter auprès de la charmante perceptrice qui m’a rendu plus d’un service depuis que j’ai pris le poste de secrétaire à la mairie (soit dit en passant, je la remercie de tout cœur pour sa patience et son professionnalisme).
Hé bien… non, reste chez toi avait décidé quelques instances supérieures, en semant pendant la nuit 40cm de neige.
Nous avions bien eu quelques flocons depuis le début de l’automne mais rien qui ne donne c’est effet féerique d’hiver à la montagne.
Rien qui ne mérite non plus le passage du chasse neige ou devrais je dire des chasses neiges. Parce que…, il y a plusieurs chasses neiges…

  • Un conduit par mon charmant beau frère dans les ruelles du village. Il faut près d’une demi journée, à ce geler dehors pour passer à pied sa machine dévoreuse de neige.
  • Un autre est passé par mon autre charmant beau frère (et oui je suis vernis, ma belle mère a donner naissance à trois charmants jeunes hommes, et j’ai pris le plus beau, le plus intelligents et le plus viril ( 😉 petit clin d’oeil à ma tout aussi charmante belle soeur. ))
  • Et le troisième… celui que tout le monde connaît, conduit par les employés dévoués et … adorables je dois l’avouer de la DDE.

Toujours est t-il que je n’est pas pris le risque de rester coincer en voiture en peu plus tard dans la soirée quand plus personne ne serait là, pour passer les fameux chasses neiges.

Et voila comment à l’approche des fêtes, la neige apportant un peu de magie, bloquer à la maison, nous avons mis en place notre SAPIN DE NOËL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *